Eglise Saint-Jean-Baptiste

Neuville

Son histoire commence le 24 juin 1750. Monseigneur Jacquet évêque d’Hippone et archidiacre du Hainaut était en visite à Neuville. Il fit réunir une bonne partie des habitants et rendit une ordonnance qui disait : « ou bien on agrandira l’église actuelle, ou bien on en construira une neuve ». Le gros décimateur (l’abbaye de Florennes) est chargé de  l’exécution et les habitants sont invités à collaborer et « de n’aller contre en aucune manière ». Trente habitants ont signé ou mis leur marque en bas de cette ordonnance.

La bénédiction de la pierre angulaire et des fondations eut lieu le 28 septembre 1757 par l’Abbé Dom Maur Bertrand. Les plans avaient été réalisés par l’architecte Chermanne.

Elle est d’un style classique, construite en moelles de calcaire assisés. A l’intérieur, on peut lire la date de 1760.

A l’est, on aperçoit une tour, qui précède une nef de quatre travées et un chœur qui comprend une travée droite, devant une abside semi-circulaire.

Le portail est mouluré à linteau bombé et clé profilée, sommé d’un fronton triangulaire. La boiserie à baie d’imposte aveugle, est décorée d’un soleil.

L’intérieur est couvert de voûtes  en voile sur doubleaux,  décorés de stucs Louis XV, dont un cartouche ouvragé orné d’une colombe portant un rameau.